top of page

PARCOURS VERS... Cie Kazyadance (Mayotte)

Du 27 mars au 8 avril 2023
Dans cette nouvelle création, Djodjo Kazadi se confronte à lui-même, à son itinéraire artistique, du Katanga à Kinshasa, de Maputo à Rio, de Bamako à San Francisco, de Johannesburg à Berlin, de Paris à Mayotte, à la recherche de la voix, celle à l'origine du déclenchement de sa quête, ses questionnements artistiques.

PARCOURS VERS... création en cours

Création 2023

Conception et chorégraphie : Djodjo Kazadi Danseur : Djodjo Kazadi Textes : Camille Martoredjo Comédienne : Albertine Itela Scénographie : Jean-Christophe Lanquetin

Musicien : Ranto Niaina Durée : 45 Une première étape de résidences a été réalisée 2020 à la cité internationale de Paris avec le soutien de la DAC Mayotte.


"Je cherche mon pays, je le trouve dans la guerre. La guerre je la trouve au Congo. Ici, l’art de la guerre est développé sur tous les plans, politique, tribal, religieux, familial...Je cherche un espace pour chanter avec ma chorale, Parce que toutes les parcelles sont occupées ; par un bar ou une église ou par un "cette parcelle n'est pas à vendre".Et si on se regardait ?Espace de solitude dans cette musique que je cherche. Mon amour, ma première rencontre, ma porte dans l’art. Envole vers un Royaume des Fleurs, pour un espace de réconciliation de ma danse, de mon art. Pour une quête de cette porte, où bourdonnent des sonorités. Murmures, de la normalité à la transe, à la recherche de vibrations."


Une démarche artistique citoyenne

Djodjo Kazadi est un artiste multidisciplinaire. Son parcours artistique commence dans les rues de Kinshasa, avec une école de théâtre à ciel ouvert nommé Les Béjarts (Les Bons et Eloquents Jeunes Artistes).En 2000 il fait une rencontre décisive avec le chorégraphe congolais Faustin Linyekula, pionnier de la danse contemporaine en RDC. Il intègre les Studios Kabako dirigé par Faustin Linyekula. Danseur interprète de 2001 à 2007, il participe à toutes les créations de la compagnie : Spectacularly Empty (2001), Triptyque sans titre (2002), Spectacularly Empty II (2003), Radio Okapi (2004), Le Festival des mensonges (2005-2006), et The Dialogue Series: iii. Dinozord (2006), Création du monde ( 2013).Djodjo Kazadi complète sa formation par les apports techniques des différents artistes qui’l rencontre en France et ailleurs dans le monde. Et pour aller plus dans la formation, il intègre l’université Paris 8, pour un Master en Danse.


Il crée sa propre compagnie Kazyadance et organise les rencontres chorégraphiques de danses urbaines à Kinshasa en 2006, Mudjansa. L’objectif est de ramener toutes les danses au devant de la scène. Il s’installe à Paris en 2009 et signe ses propres créations, Castrations (2007), Congo my body (2010), Koko (2014).Citoyen, artisan de la mémoire, Djodjo Kazadi s’appuie sur les souvenirs des corps, interroge les traditions, pour chercher un mouvement résolument contemporain dans son expression artistique. Mayotte est une évidence et une connivence pour le danseur, l’artiste, le citoyen. Il s'y installe en 2015. Il co-fonde avec Marie Sawiat Ali Saïd la fabrique artistique Le Royaume des Fleurs, espace de recherche, de création et de médiation culturelle, Fabrique artistique conventionnée par le Ministère de la Culture, dont il dirige depuis 2017.Chaque semaine, Le Royaume des Fleurs accueille plus de 100 jeunes amateurs de 6 à 18 ans dans le cadre des ateliers de danse et d'expression artistique. Ouvert à tous, Le Royaume des Fleurs accueille aussi des artistes professionnels en résidences.Depuis 2018, Djodjo Kazadi organise TRéPidanSes, un moment de rencontres et de restitutions publiques des ateliers de recherche et de créations du Royaume des Fleurs au mois de juin.


Le territoire de Mayotte regorge d’accents linguistiques, historiques et politiques qui lui sont familiers. Son actualité donne immédiatement à Djodjo Kazadi, la matière pour commencer à créer, que ce soit les sujets sur la migration ou les rituels familiaux.Et si on se regardait, sa première pièce créée à Mayotte en 2016, saisit la question d’appartenance identitaire, de racines, de mouvements des individus, dans un contexte social paradoxal et agité.Dans sa collaboration avec Marie Sawiat Ali Saïd, Djodjo Kazadi trouve sur le territoire de Mayotte, un sens auprès des populations toutes générations confondues. Ensemble ils co-fondent le projet de La Fabrique artistique au sein de la collectivité.La démarche artistique de Djodjo Kazadi est donc née dans l’urgence politique des danses urbaines et a acquis de solides assises techniques grâce à de nombreuses collaborations, des rencontres singulières et des croisements de différentes esthétiques. Sa danse, son expression artistique est poreuse et vibrante, elle capte l’environnement qui l’entoure et se laisse façonner. Sa dernière création Murmures des décasés (2020) témoigne d'un passé fragmenté par une mémoire à la fois schizophrénique et poétique.


CIE KAZYADANCE - DJODJO KAZADI

La compagnie Kazyadance, dirigée par Djodjo Kazadi est un espace de recherche et de création articulé autour de la danse, du théâtre, de la musique et des arts plastiques. Au cœur de ce dispositif, le corps e l’objet servent de points d’ancrage à un regard sur l’humain dans son rapport à l’environnement social et culturel. Les projets s’appuient sur la notion de mémoire, individuelle et collective, sur ses résonances avec l’époque contemporaine.Ces questionnements tournent autour de la place ou condition du sujet parlant pris dans des enjeux quotidiens ou historiques, environnementaux ou sensitif, qui parfois lui échappent. La mémoire inconsciente du corps, li’nterprétation de ce qui est perçu, li’nvisible ou le flou sont autant de pistes balisant ce cheminement. Créée en 2005 à Kinshasa, la compagnie Kazyadance si’nstalle en région parisienne en 2009, à Montreuil et ensuite à Malakoff. Depuis 2015, elle s’est établie Mayotte où elle puise et développe ses créations. Djodjo Kazadi, danseur chorégraphe, dispose dans so répertoire 5 créations, dont 2 solos, castrations (2007) et Masolo Ya Kati ( 2009) et 3 trios Dijinga (2009) et Congo my body (2011). À ce repertoire s'ajoute Et si on se regardait pour 3 danseurs et un musicien. Une création qui en tournée à Mayotte actuellement et qui nécessite une résidence de créatio Lumière en 2019.La dernière création Murmures des décasés, pour 3 danseurs, un comédien, est co-produite en 2019-2020, par le CCN de Belfort, Viadanse et soutenue par le Ministère de la culture.


Contact

Cie Kazyadance - Le Royaume des FleursBoulevard des crabes - Quartier Mrognombéni - 97 615 Dzaoudzi

Djodjo Kazadi, directeur artistiqueMarie Sawiat Ali Saïd, administraion - diffusionkazyadance@gmail.com

Association loi 1901- Siret 829 137 777 00019 - code : 9001Z - Arts du spectacle vivant


Power in Numbers

30

Programs

50

Locations

200

Volunteers

Project Gallery

bottom of page