GERVAIS TOMADIATUNGA CHORÉGRAPHE INTERPRÈTE 

« La danse m’a rendu ma liberté. Elle m'a permis de me reconstruire, d’exister, de m’accrocher à la vie, de croire en moi et de m’ouvrir au monde. Je danse pour témoigner et redonner espoir. » 

Gervais Tomadiatunga est né au Congo. Il est un enfant soldat éduqué par la guerre et sauvé par la danse. Artiste multiple, danseur interprète et chorégraphe. Sa gestuelle est plurielle, incolore, inspirée par les danses traditionnelles Kongo et tous ses apprentissages.

Il fait ses premières expériences professionnelles en danse et en théâtre au Ballet National et au Théâtre National du Congo de 2004 à 2008. Il part ensuite en tournée en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis pour transmettre les danses congolaises et se former en danses traditionnelles, contemporaine, modern jazz et hip-hop.

En 2008 il est invité à rejoindre la Compagnie Studio Mahoo de Florent Mahoukou, ils créent ensemble « On The Steps », qui remportera le 1er prix aux rencontres chorégraphiques Danse Afrique Danse à Bamako, organisées par Culture France  en 2010. Le spectacle tourne en Afrique et en Europe. Il se forme et travaille auprès d'artistes aux trajectoires diverses, Chrysogone Diangouaya, Eric Lamoureux, Héla Fattoumi Grégory Maqoma, Eszter Salamon, David Bobée, Serge Kakudji, Delavallet Bidiefono, entre autres.

Gervais développe son travail au sein de la compagnie Tumamana qu’il crée au Congo, devenue Danseincolore en France (49). Il veut témoigner et éveiller les consciences. Il s’inspire de ses rencontres, de ce qui l’entoure, de l’Histoire. Il a à son actif plusieurs performances et pièces créées et jouées en Afrique et en Europe. Toutes engagées sur des thèmes de société.  

 
2008 Le Congo est un pays à libérer, 2009 Intouchable, 2010 Oyo Ekoya Eya (advienne que pourra en lingala), 2014 Inodore, incolore, sans saveur, 2016 Les femmes c’est pas des objets. 2018 Et maintenant ici on fait quoi ensemble, 2020 solo Enfin libre.

Sa prochaine création « Réalité(s) » témoigne du Congo par le corps. Un corps plus que jamais au cœur de son travail. La chorégraphie témoigne de l’exploitation des enfants dans les mines de coltan.

Création

Soutenue par la DRAC Pays de la Loire, le Département du Maine-et-Loire, La Région des pays de la Loire, 

et la Communauté de communes d'Orée d'Anjou (49)